Musiques médiévales

Concert de musiques médiévales, Dominique METZLÉ, BédoinLe baryton Dominique METZLÉ esquisse avec  » Le siècle d’Aliénor  » un portrait poétique et musical d’Aliénor d’Aquitaine, figure emblématique du XIIe siècle, deux fois reine, qui contribua au rayonnement de la culture courtoise dans toute l’Europe.

À l’aube du XIIe s., en Occitanie, naît la littérature nouvelle de l’Europe. Les troubadours chantent l’amour, la joie et la jeunesse, dans une savante alchimie des mots et des sons, issus du chant grégorien. Grands seigneurs, chevaliers ou simples roturiers, ces poètes-musiciens vont animer plus de deux cents ans de vie intellectuelle avec savoir et connaissance (saber e coneissensa).

Génie, humour, amour, chants et courtoisie embellissent leur art. Une femme emblématique incarnera cette civilisation nouvelle, c’est Aliénor d’Aquitaine,certainement l’une des plus grandes figures féminines du Moyen-Âge. Et pour cause : héritière de l’immense et puissant duché d’Aquitaine, elle fut deux fois reine (de France puis d’Angleterre) et fit donc basculer par deux fois la géopolitique européenne en des temps politiquement très troublés.

Femme de caractère et indépendante, mère de dix enfants (dont le très célèbre Richard Cœur de Lion), personnage d’une longévité incroyable pour l’époque (elle atteint probablement les quatre-vingts ans, dotée d’une santé et d’un tempérament de fer, Aliénor ne peut passer inaperçue tant sa personnalité est hors du commun.

Qu’elle soit décriée par ses détracteurs ou magnifiée par les poèmes des troubadours, elle ne laisse indifférent ni ses contemporains, ni les historiens ou chroniqueurs des siècles suivants. Elle sera l’ambassadrice privilégiée de la Fin’Amor et exportera cette fameuse civilisation courtoise par de-là les frontières en mariant ses enfants dans les principales cours européennes.

Richard Cœur-de-Lion, Thibaut de Champagne sont les héritiers de cette culture courtoise, initiée par leur aïeule Aliénor d’Aquitaine, elle même petite-fille de Guillaume de Poitiers, premier troubadour, et qui ne s’éteindra qu’avec Charles d’Orléans et l’avènement du «moi», à la fin du XIVe siècle.

Chapelle Notre-Dame du Moustier
Route du Mont-Ventoux – 84410 Bedoin
7 août
18h
12€
GRATUIT pour les – de 12 ans