Festival d’Avignon OFF : Igit

Festival d’Avignon OFF : Igit

 

Intimidant aux premiers abords, il est en réalité charmeur et magnétique. Igit ne laisse pas indifférent. Une chose est sûre, il est intense. Chacune de ses prestations dans The Voice a marqué les spectateurs et les jurés. Il n’a pas gagné mais il a marqué.
C’est l’essentiel.

Sa guitare sur l’épaule, le chapeau vissé sur la tête, Igit, 30 ans a tracé sa route en prenant ce qu’il y avait à prendre pendant son passage sur TF1. Il a touché des cœurs, susurré aux creux des oreilles de spectateurs qui ne le connaissaient pas, il a fait entendre sa voix. Cette voix rauque et suave du mec qui aurait trop fumé et trop tisé. On la reconnaît, elle frappe, elle séduit. Elle aguiche.

Igit a continué à avancer, à gratter le papier pour écrire des chansons. Pour les enregistrer, il a pu compter sur le public qui l’a soutenu. On a connu un jeune homme trempé dans le blues. C’est sur un autre terrain qu’il entraîne l’auditoire, à mi-chemin entre la chanson française et la pop.

Pop, folk, électro, peu importe, IGIT trace sa route loin des clichés, en toute liberté.

 

 

Théâtre l’Arrache-Coeur
– 84000 Avignon
6 –> 29 juil. (sauf 11, 18 et 25 juil.)
12h
arrachecoeur.fr
11€ (plein tarif)
7,50€ (Carte Off)
8€ (demandeurs d’emploi, intermittent et étudiants)