L’éclaircie, Théâtre du Chêne Noir Avignon

L’éclaircie

Entre performance et profondeurs des mélodies, ce récital de Julien Gelas offre au public un voyage sonore où l’univers du classique, de la pop, du rock et du blues se mélangent, faisant voyager le spectateur dans un univers cinématographique et empreint de poésie.

Des rêves dans le sable, Lorène Bihorel, Auditorium Jean Moulin, Le Thor

Des rêves dans le sable

Projetées sur grand écran ces « peintures » de sable se font et se défont sous nos yeux, provoquant l’émerveillement des enfants et la fascination des adultes.

L’art des Naufrages, Théâtre du Chêne Noir Avignon

L’Art des Naufrages

L’art des naufrages est un spectacle transversal, dans lequel les arts se confondent, se marient, se contrarient. Il est concert, performance, lecture…

Improbables rencontres, Théâtre du Chêne Noir Avignon

Improbables rencontres

Si l’on laisse à penser que le handicap est symbole d’immobilisme et de limitation… là, les limites sont dépassées, oubliées, transcendées. On oublie le fauteuil pour se laisser entraîner par la joie de vivre et l’expression artistique.

La Mécanique Des Ombres Auditorium Jean Moulin, Le Thor

La Mécanique Des Ombres

La Mécanique des ombres mêle l’énergie de la danse à la poésie du cirque contemporain pour interroger la mixité des identités, et tracer avec une singulière virtuosité le dessin d’une petite humanité qui balbutie sans cesse et sonde les frontières de son existence.

Danse : Playbach, L’Autre Scène à Vedène

Playbach

Pour revisiter l’oeuvre de Bach, Yuval Pick et ses danseurs ont monté une playlist à partir des grands classiques du compositeur. Avec un Ipod, ils zappent d’un morceau à l’autre, créant leur propre espace sonore en temps réel.

Preuves d’amour, Théâtre du Chêne Noir Avignon

Preuves d’amour

Si dans la célèbre phrase de Pierre Reverdy « il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour. », pour Esther Cross et Roberto Arlt, même les preuves d’amour sont des leurres et prétextes inépuisables à manipulations.