Cabu : le théâtre à main levée. Croquis d’un spectateur amoureux

Exposition Cabu Maison Jean Vilar à Avignon
Cabu, connu et reconnu pour ses illustrations dans Hara-Kiri, Charlie Hebdo, ou Le Canard enchaîné, croquait également le monde du théâtre en dessinateur de presse hors pair. Depuis les années soixante, Cabu allait plusieurs fois par semaine au théâtre. Il était un spectateur passionné, autant du théâtre privé que du théâtre public avec toutefois une fidélité toute particulière pour la Comédie-Française.

Cabu s’est rendu pour la première fois au festival en 1970, encore sous la direction de Jean Vilar. Il y retourna très régulièrement, ses nombreux carnets de croquis en témoignent. Quelles que soient les éditions, le In, le Off, les rues de la ville, la Cour d’honneur, l’ambiance, les festivaliers, les comédiens, le regard de Cabu était tout aussi critique qu’enthousiaste.

« La cour du Palais des papes est aussi impressionnante que l’Opéra de Paris », écrivait-il. Quelle que soit la saison, été comme hiver, dans les théâtres ou en plein air, ces esquisses faites à main levée dans le noir sont le témoin de l’incessante activité de Cabu et de son plaisir insatiable de croquer la comédie, à Avignon comme à Paris.

Un voyage en 34 dessins dans le nouvel espace d’exposition du hall de la Maison Jean Vilar, qui sera présenté exceptionnellement dans la salle voutée durant le Festival d’Avignon.

Une partie des dessins sont tirés de l’exposition « Cabu, Vive les comédiens ! – 200 dessins pendant l’entracte », proposée à la Comédie-Française jusqu’au 25 juillet 2018.

 

Maison Jean Vilar
8 rue de Mons
Montée Paul Puaux – 84000 Avignon
15 mai –> 21 déc.
Du mardi au samedi de 11h à 18h
maisonjeanvilar.org
GRATUIT